Monday, 24 April, 2017

Joyeux Noël !!! La géolocalisation arrive

vendredi, 30 décembre 2016 07:35 Écrit par

 

JOYEUX NOEL !!!

Géolocalisation des techniciens…...Merci la CGT!!

Le secrétaire du CHSCT ile de France « CGT » impose à la Direction la géolocalisation des techniciens (via l’inspection du travail)

L‘employeur va devoir répondre à cette demande dans les semaines à venir.

Flicage du technicien sans limites…………

Ci-joint l’extrait du document de l’inspection du travail (voir au verso)

Nous vous laissons seul juge des agissements de certains.

Rejoignez la CFDT

 

Echanges direction et secretaire du CHSCT

Le 13 oct. 2016 à 17:15, Président du CHSCT a écrit : Aux Membres du CHSCT,

Bonjour,

Merci de vous être rendus disponibles suite à ma demande d'hier pour rencontrer l'Inspectrice du Travail ce matin.

Suite à notre réunion, tenue à l'issue de nos entretiens respectifs avec l'Inspectrice du Travail, et comme convenu, nous vous confirmons la solution alternative que nous vous avons présentée avec STC et RRH:

- maintien du numéro de téléphone SOS dédié, et mise en place d'opérateurs dédiés à la prise d'appel de cette ligne : 3 opérateurs en journée, et 2 opérateurs de 23h à 7h.

Ces opérateurs n'auraient que les appels téléphoniques entrants liés à l'appel SOS, et se verraient de ce fait confier des taches de back office ne nécessitant pas de prendre le téléphone pour occuper les périodes sans appel.

Cette solution répondrai donc à la problématique de joignabilité qui avait été posée.

Par ailleurs, il a été convenu qu'en amont de chaque maintenance informatique (à l'origine du dépôt du DGI), la ligne SOS dédiée soit transférée pendant les maintenances en dehors du système informatique impacté par cette maintenance, et ceci pour prévenir tout dysfonctionnement qui pourrait être occasionné.

Cette voie alternative serait plus rapide à mettre en place mais celle ci nécessite quelques jours d'organisation interne à la société STC (indépendante de Schindler SA), et notamment pour exposer cette solution à ses représentants du personnel et pour la réalisation de tests. Cette solution n'aurait aucun impact sur les enregistrements des touches SOS actuelles de nos techniciens, ni sur nos procédures internes actuelles.

Tenant compte de votre accord pour la mise en oeuvre de cette solution, nous transmettons copie de la présente à Madame l'Inspectrice du Travail, et nous ne manquerons pas de vous confirmer la bonne marche des tests à l'issue de ceux-ci, envisagés les 23 et 24 octobre.

Cordialement

Apres coup, le secrétaire du CHSCT (absent à cette réunion) conteste :

Date : 14/10/2016 13:00 Objet : Re: Application touche SOS Iphone Schindler - Rendez vous de ce jour

Monsieur le Président du CHSCT,

Nous vous remercions pour ce message récapitulatif de vos dernières propositions. Cependant, vous semblez indiquer que les membres du CHSCT auraient émit un accord sur ces propositions. Il n’en est rien !

La réunion d’hier était purement informelle. Ce que les membres élus du CHSCT n’ont pas manqués de vous le faire remarquer. Vous l’avez même stipulé en début de séance, confirmé par la RRH.

Vous maintenez le principe d’une ligne téléphonique commune DATI + SOS, ce que nous contestons; Vous dites qu’il y aura 3 opérateurs de jour et 2 opérateurs de nuit sans en préciser les lieux, les compétences, etc ; Vous proposez une migration de la ligne DATI + SOS avant les mises à jours SAP du Groupe alors que votre première proposition était une migration définitive.

Vos propositions manquent cruellement de détails. Vous vous étiez pourtant engagé à nous les communiquer par écrit avant tout accord de notre part.

Cordialement Pour les membres élus du CHSCT IDF notifié par le secrétaire du CHSCT

 

Mise en demeure de l'inspection du travail

 mise en demeure

 

 Rejoignez la CFDT

 


Heure d'information syndicale

Pour faire suite à notre dernière communication sur le temps de travail, une nouvelle réunion s’est poursuivie mercredi 11 mai, à laquelle des propositions concrètes ont été négociées avec la direction et les représentants Elus des salariés.

Sur les sujets évoqués, la CFDT réserve sa réponse définitive pour le mois de juin. En conséquence nous allons vous  demander votre avis.

En complément de la communication faite

Date d’application de l’accord. L’accord devait à l’origine s’appliquer au 1er mai  2017. La CFDT avait demandé une prime à la signature, sur le modèle de ce qui avait eu lieu lors de la négociation de 2001. Cette idée n’a pas été retenue, mais sur la nouvelle demande syndicale la direction a accepté de décaler l’application de l’accord au 1er juillet.

Heures supplémentaires. Dans le document préalable, il était prévu que les heures supplémentaires soient désormais rémunérées en temps et non plus en argent. Au final, le principe retenu prévoit le paiement en argent, sauf en cas de demande contraire du salarié.

Fixation des jours de RTT. La proposition initiale réservant le droit à la Direction de fixer les 11 jours de RTT des techniciens de maintenance et de réparation a été amendée à la demande de la CFDT. En effet si la Direction souhaite pouvoir fixer la semaine où le jour de RTT sera pris (notamment sur une semaine d’astreinte) elle a accepté que le salarié puisse choisir le jour de cette semaine où il sera en RTT, exception faite du lundi.   En cas d’annulation d’une RTT. Lorsqu’un collègue est malade, par exemple, un salarié peut voir sa journée de RTT annulée : il en retrouvera l’entière disposition, à un autre moment, si l’annulation a été décidée par sa hiérarchie pour contrainte de service.

Pause-déjeuner en Ile-de-France. Suite à une demande de la CFDT le temps imparti à la pause déjeuner en Ile-de-France passe de 1h30 dans le projet à 1h23 permettant ainsi aux techniciens de cesser le travail à 16h47 comme aujourd’hui.

Astreintes. Dans le document préalable, il était prévu que les formateurs terrain et les assistants techniques soient également appelés à monter l’astreinte. Au final, seuls ceux qui se porteront volontaires intégreront l’astreinte.

Equipes de montage. Les collaborateurs qui interviennent en montage sur des chantiers ne pourront pas toujours prendre de RTT pendant la durée du chantier. En revanche, ils pourront désormais cumuler jusqu’à 5 jours de RTT en fin de chantier.

Equipes sédentaires. Jusqu’alors les RTT des sédentaires non pris au 31 décembre étaient perdus. Désormais les jours de RTT posés qui auraient été refusés par la Direction et qui n’auraient pu être repositionnés un autre jour, seraient payés.  Enfin, sur les 8 jours posés librement, 3 pourront être posés par demi-journées (soit 6 demi-journées).

Nous vous donnons rendez vous à l’heure d’information syndicale qui sera réalisée dans votre Agence

Nanterre & Levallois le 06/06/2016 à 8h

Loges le 07/06/2016 à 8h

Saint gratien & Pantin le 08/06/2016 à 8h (AIF avec Pantin)

Vanves & Arcueil le 09/06/2016 à 8h (EM & IN avec Arcueil)


Projet de loi travail

mardi, 08 mars 2016 06:10 Écrit par

  

PROJET DE LOI TRAVAIL 
 LA CFDT S’OPPOSE ET PROPOSE

 

La CFDT veut transformer en profondeur le modèle économique et le modèle social du pays. Elle s’est toujours engagée dans les réformes qui poursuivent ces objectifs…
Mais la CFDT s’oppose à certaines mesures du projet de loi El Khomri qui sont libérales et dogmatiques et méconnaissent les réalités du monde du travail.

LE PROJET
Le projet de loi El Khomri pose les principes fondamentaux du droit du travail tels que le salaire minimum fixé par la loi, le CDI comme forme normale de contrat ou les 35 heures comme durée légale. Il propose aussi des droits à la formation supplémentaires pour les jeunes sans qualification, accentue la lutte contre le travail détaché illégal et crée le Compte personnel d’activité (CPA). Enfin, il renforce la place du dialogue social, notamment par la généralisation de l’accord majoritaire dans les entreprises et des moyens supplémentaires aux organisations syndicales. Ce sont des avancées, mais…
À ce stade, le projet de loi « travail » porte une vision trop libérale du marché du travail et ne renforce pas suffisamment le dialogue social pour transformer la société.

LES MESURES INACCEPTABLES DU PROJET DE LOI
L’augmentation du pouvoir unilatéral de l’employeur en matière d’aménagement du temps de travail. Le texte est en recul sur le droit actuel, notamment sur les points suivants : régime des astreintes, temps de travail des apprentis, forfait jours.
Le plafonnement des indemnités prud’hommes : la CFDT a toujours combattu le plafonnement des dommages et intérêts en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse.
Les nouveaux critères de licenciement économique des salariés en France, qui deviennent une variable d’ajustement de la compétitivité entre les entreprises européennes.

LES MESURES À RENFORCER OU À AJOUTER
Le compte personnel d’activité (CPA) doit donner l’accès à un compte épargne temps (CET) pour tous.
Le droit supplétif (celui qui s’applique en l’absence d’accord) sur le temps de travail doit être à droit constant, c’est-à-dire a minima au même niveau que le droit actuel.
Le mandatement syndical d’un salarié par une organisation syndicale, dans les entreprises dépourvues de délégués syndicaux, quelle que soit leur taille, doit être généralisé.
Les accords de méthode, qui visent à s’assurer de la qualité des négociations d’entreprise, doivent être rendus obligatoires et contraignants.

LE STATU QUO EST INACCEPTABLE
Si ce texte est inacceptable en l’état, le statu quo est tout aussi inacceptable : les salariés ont besoin de droits nouveaux et de règles plus adaptées aux réalités diverses qu’ils vivent dans les entreprises.
La CFDT est convaincue que la performance économique va de pair avec la performance sociale. C’est pour cette raison que la CFDT fait des propositions pour faire évoluer en profondeur le texte du projet de loi El Khomri.

 

SI LE PROJET DE LOI N’ÉVOLUE PAS, LA CFDT N’HÉSITERA PAS À SE MOBILISER POUR EMPÊCHER SON ADOPTION EN L’ÉTAT.

 

 

 

 

 


Projet organisation Ile de France

mardi, 01 mars 2016 18:12 Écrit par

DELIBERATION DE LA CFDT SUITE A LA RESTITUTION DE L'EXPERTISE DU CABINET ERETRA DANS LE CADRE DE LA REORGANISATION DE L'ILE DE FRANCE.

Le 29 Février 2016, une réunion commune CE-CHSCT s'est tenue à Vélizy ( Siège de la société Schindler ) ayant comme ordre du jour : La présentation du rapport d'expertise par le cabinet ERETRA. Cabinet mandaté par le CHSCT.
La CFDT Ile de France comprend la volonté de la direction de réorganiser la zone île de France pour permettre à celle-ci de résister efficacement à l'environnement économique difficile.
La CFDT Ile de France donne donc son soutien à la direction pour la mise en place de ce projet mais attire son attention sur le périmètre trop élargi de l'agence régionale Grand Sud Francilien avec une possibilité de risque routier accentué.
Ce projet, si mal exécuté, pourrait générer dans toutes les futures DAR des conséquences négatives importantes sur les conditions de travail des salariés. La direction nous promet de mettre tout en oeuvre pour éviter de dégrader les conditions de travail. 
La CFDT Ile de France demande donc à la direction de convoquer une réunion commune CE-CHSCT dans un délai de trois mois à compter de la mise en place effective dudit projet afin de nous faire un retour. 
La CFDT Ile de France restera très vigilant sur l'exécution de ce projet et veillera strictement à ce qu'aucun salarié ne fasse l'objet d'une surcharge de travail, et ne voit ses conditions de travail dégradées avec la mise en place de ce projet.
Il conviendra de porter une attention très particulière aux conditions de travail des assistantes d'ile de France.

 

La direction repond.

Aux membres élus et désignés du Comité d'établissement d'lle de France :
Nous vous avons convié ce jour afin de donner un avis sur le dossier de consultation relatif à une modification de l'organisation de la zone Ile de France.
Nous prenons acte de vos observations et de vos différentes préoccupations. Nous vous proposons en conséquence un point d'avancement mensuel sur la mise en place du projet en CE, et ce jusqu'à l'été.
Nous avons également entendu vos inquiétudes quant au risque routier, point sur lequel nous resterons extrêmement vigilants. Nous nous engageons à suivre également ce point en CE.


Résultat référendum

vendredi, 20 novembre 2015 16:56 Écrit par

Mesdames, Messieurs,


Pour faire suite au référendum national réalisé dans chaque DAR par vos élus CFDT semaine 47, il en ressort une réponse majoritaire « non » à la proposition sur la révision de l’accord du 8 février 2001 relatif à la réduction et à l’aménagement du temps de travail.


Aménagement du temps de travail

vendredi, 06 novembre 2015 06:40 Écrit par

Voici tous les éléments se référant à la demande de la direction SCHINDLER de renégocier l'accord du 8 février 2001 sur l'aménagement du temps de travail(RTT).

Le 14/10/2015 restitution aux élus du CCE du diagnostic sur l'aménagement du temps de travail.
Un diagnostic sur l'aménagement du temps de travail a été fait par un cabinet extérieur "PLEIN SENS" nommé par la Direction de ce qui existe aujourd’hui chez Schindler France. Tous les métiers ont été balayés : techniciens de maintenance, montage IN et MOD, RAS, TAS, RM... cadres, non cadres… "Réseau et Siège".

La Direction pleure sur la complexité d’application de l’accord et en particulier la gestion des RTT. Il est clair que cette même Direction réfléchit à modifier voire abroger l’accord signé le 08/02/2001, mais dans quelles limites ? Nous ne savons pas ce qui devrait changer, mais la Direction a dore et déjà annoncé que le temps effectif annuel de travail ne changera pas et vos élus CFDT seront vigilants sur ce point!!

Un groupe de travail a été mis en place par la Direction et les conclusions remises lors du CCE de ce jour.Une négociation de révision avec les partenaires sociaux va s’ouvrir le 27 octobre prochain …

Lire le diagnostic sur l'aménagement du temps de travail


Voici les propositions de la CFDT remisent ce jour à la direction concernant la négociation sur la révision de l'accord du 8/02/2001 relatif à la réduction et à l'aménagement du temps de travail qui aura lieu le vendredi 06/11/2015.‏

Proposition de la CFDT sur la révision de l’accord du 8 février 2001 relatif à la réduction et à l’aménagement du temps de travail
Conserver 23 jours de RTT, répartis ci-après :
12 jours (9 jours 75% employeurs, 3jours 25% salariés)
- et les 11 jours à répartir au cours de l’année civile à l’initiative de l’employeur
Capitalisation des 11 jours de RTT

Si pas d’accord, paiement des 11 jours de RTT supprimés.
La journée de solidarité sera offerte par la Direction.
Maintien du système actuel par le service montage et réparation : 23 jours RTT Demande de 23 jours de RTT pour tous les non cadres hors techniciens Maintien de la pause de midi de 1h00 pour l’Ile de France
Compensations financières à chaque salarié impacté lors de problématiques de garderie, d’évènement sportif pour accompagner les enfants, sur toutes demandes suite à perte d’un acquis social.
Fixation et planification des dates d’intervention en accord avec les bureaux de contrôles Mise en place d’une commission trimestrielle locale pour le suivi des prises d’astreintes Mise en place d’une commission semestrielle de suivi des RTT et des heures supplémentaires
Pour le MDC, conservation de la modulation du temps de travail en fonction de la charge Maintien du système aménagé pour les salariés du SPIDER
Notre organisation syndicale a signé en 2001 l’accord d’entreprise relatif à la réduction et à l’aménagement du temps de travail suite au référendum mis en place par la Direction, nous souhaitons un référendum sur la révision de cet accord
Demande d’expertise pour chiffrer l’impact quantitatif et qualitatif pour les salariés concernés par le projet.
Les techniciens de REP et MOD sur IDF auront des difficultés à commencer à 7h45 suite à des problèmes de nuisances sonores (hôpitaux, hôtels etc...) donc pas d’intervention avant 8h00-8h30 à définir localement.

Syndicalement

Le délégué syndical central CFDT

Roland Heller


mercredi, 14 octobre 2015 17:00 Écrit par

Information aux salariés suite au CCE du 14 octobre 2015 sur le diagnostic de l’organisation du temps de travail chez Schindler (accord de 2001)

 

Un bilan global a été fait par un cabinet extérieur nommé par la Direction de ce qui existe aujourd’hui chez Schindler France.
Tous les métiers ont été balayés : techniciens de maintenance, montage IN et MOD, RAS, TAS, RM... cadres, non cadres… Réseau et Siège.

La Direction pleure sur la complexité d’application de l’accord et en particulier la gestion des RTT.
Il est clair que cette même Direction réfléchit à modifier voire abroger l’accord signé en 2001. Dans quelles limites ?
Nous ne savons pas ce qui devrait changer, mais la Direction a dore et déjà annoncé que le temps effectif annuel de travail ne changera pas !
(et vos élus CFDT seront vigilants sur ce point).

Un groupe de travail a été mis en place par la Direction et les conclusions remises lors du CCE de ce jour.
Une négociation de révision avec les partenaires sociaux va s’ouvrir le 27 octobre prochain …

Actuellement rien n’est décidé, rien n’est statué…

Vos élus CFDT restent sur le « qui-vive » et vous informeront des avancées du projet engagé par la Direction.

 

La CFDT Schindler France

 


vendredi, 18 septembre 2015 15:53 Écrit par

 

Réponse au tract de la CGT

 

reponse tract cgtLa CGT accuse les élus de la CFDT de ne pas défendre leurs collègues, mais il y a quelques mois en arrière elle se gaussait d’être majoritaire que ce soit au CE et au CHSCT en Ile de France donc tout ce qui est voté l’est par les élus CGT. À part défendre leurs propres intérêts il ferait bien de faire comme la CFDT c'est-à-dire défendre l’ensemble des salariés comme peut le prouver la liste de nos élus qui représentent tous les métiers de l’entreprise ce qui n’est pas le cas à la CGT. À la prochaine élection donner la majorité à la CFDT que ce soit au CE et au CHSCT afin que nous défendions l’ ensemble des salariés SCHINDLER ce qui est le cas dans quasiment toutes les régions de France ou la CGT est minoritaire.

 


REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.